EN ROUTE POUR LE A2 !

EN ROUTE POUR LE A2

Depuis ses débuts, les volontaires du COL ont pu profiter de plusieurs formations, dont le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA). En cette fin d’année, ce sont 10 jeunes issus de cette session BAFA qui ont pu valider l’échelon A2.

En plus de l’expérience acquise pendant les championnats de 2017 et 2018, c’est une opportunité pour eux de constituer un bagage afin d’assurer un avenir après l’évènement mondial de juillet 2018.

 

Le BAFA, un brevet en 3 étapes :

 

Le BAFA permet d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs (plus généralement appelés colonies/centres de vacances et centres de loisirs).  Pour l’obtenir le BAFA, 3 étapes doivent être suivies dans l’ordre suivant :

 

A1 – La session de formation générale : Une session, avait été organisée en décembre 2016 par le COL. 23 jeunes, pour la plupart sans diplômes et issus des quartiers prioritaires de Pirae ont ainsi passé le A1. La majorité d’entre eux ont été placés pendant les championnats de 2017, aux postes stratégiques de la Fan Zone, mettant ainsi en pratique leur aptitude à échanger avec le public.

 

A2 –  Le stage pratique : ce stage de 14 jours minimum aussi appelé A2 permet de mettre en pratique les notions théoriques précédemment acquises. Parmi la promotion des 23 bénévoles du COL, 10 d’entre eux ont récemment eu la chance d’intégrer des stages rémunérés tels que le Programme de Loisirs et Éducatifs en Internat (PLEI) ou encore le Corps Chantier Ados (CCA) en tant qu’animateur en formation.

 

A3 – La session d’approfondissement : Cette dernière phase, prévue en 2018, permettra d’approfondir, de compléter, d’analyser les acquis précédemment obtenus.

 

Grâce à cette formation, les participants sont en première lice pour les postes prisés d’animateurs en centre de loisirs. S’ils le souhaitent, ils peuvent aussi aller plus loin dans le cursus de formation et préparer le Brevet d’aptitude aux Fonctions de Directeur (BAFD) afin d’avoir la possibilité de diriger des accueils collectifs de mineurs.

 

 

ZOOM sur Tautiare KELLY

 

En 2016, Tautiare Kelly œuvre en tant que bénévole dans les différentes actions du COL. Elle est rapidement remarquée pour son investissement. Elle intègre l’année suivante le COL en tant que CAE dans le département des ressources humaines. Elle est notamment en charge du programme des volontaires de l’association.

 

 

Elle fait partie des jeunes ayant obtenu son BAFA – A1 grâce au COL et a eu l’opportunité d’intégrer le PLEI du 28 octobre au 12 novembre et le CCA du 04 au 15 décembre en tant qu’animatrice en formation. Elle a ainsi laissé quelque temps de côté ses missions de chargée des ressources humaines au COL pour se former à l’animation des jeunes publics. 

 

 

 

 « J’ai toujours voulu passer le BAFA, mes sœurs l’ont passé, mon papa a son BAFD qui lui permet de diriger des centres de loisirs ou de séjours de vacances. Alors, lorsqu’on m’a proposé cette formation, je n’ai pas hésité ! Je savais qu’elle pourrait me servir pour mes prochaines expériences professionnelles.

 

En novembre dernier, j’ai eu l’opportunité de mettre en pratique les notions apprises lors du A1, pendant le Programme de Loisirs et Éducatifs en Internat. J’ai alors pu passer du temps avec les jeunes des îles pendant les vacances scolaire. Ils sont très proches leur culture et j’ai beaucoup aimé être auprès d’eux. C’est une expérience que je recommanderai à tous !

 

Sur l’île de Mataiva au Tuamotu, la semaine dernière j’ai une nouvelle fois eu la chance de me former au métier d’animatrice. J’ai intégré ici un autre programme appelé Corps Chantier Ados (CCA). Il s’agit d’un dispositif mis en place par l’Union Polynésienne pour la Jeunesse (UPJ) destiné à un groupe de jeunes en décrochage scolaire. Ils ont l ‘opportunité de reprendre leur avenir en mains et de vivre une belle expérience humaine riche en apprentissages et je suis fière de pouvoir y contribuer.

 

Je suis prête à passer à la dernière étape pour avoir mon BAFA. Et je ne compte pas m’arrêter là ! Je pense que je vais faire la formation pour être directrice de centre le BAFD »