LA CULTURE AU CŒUR DU VA’A

Culture – Pour cette 18ème édition des Championnats du Monde de Va’a – Vitesse, le Comité Organisateur Local souhaite développer le volet culturel. Reconnecter les polynésiens avec leur patrimoine, partager et échanger avec les étrangers… des objectifs qui prendront vie grâce à une exposition et un forum culturel.

Polynésiens, peuple de navigateurs

Le va’a tient une place centrale dans la vie des polynésiens depuis des centenaires. Autrefois utilisé comme un moyen de peuplement, puis comme outil quotidien (pêche, locomotion…), il est aujourd’hui considéré comme le sport roi.

Mais sommes-nous, bien conscients de ses origines ?

Ainsi le COL, entend mettre en place, avec la collaboration du Musée de Tahiti et ses Îles, une exposition permettant au public, local et étranger, de prendre conscience de la place du vaa dans la culture polynésienne.

Ce projet se basera en partie sur l’exposition « Va’a, la pirogue polynésienne » de Tara Hiquily dont les travaux permettent de retracer l’histoire du vaa depuis les peuplements migratoires, les techniques de navigation et types d’embarcations. La seconde partie de l’exposition, abordera la transition avec le monde moderne et reviendra sur les grands noms qui ont marqué l’histoire récente du va’a.

Elle se tiendra sur la Fan Zone à Aorai Tini Hau pendant les championnats. L’occasion pour petits et grands de se plonger dans la culture polynésienne et de comprendre l’évolution du Va’a d’hier à aujourd’hui.

Forum culturel

Un forum culturel prendra lui aussi place à la Fanzone. Le rassemblement de plusieurs peuples du Pacifique représente une opportunité exceptionnelle de créer un lieu d’échange autour de thématiques qui ne concerneront pas uniquement le va’a, mais la culture polynésienne en général. Les échanges pourront réunir des thèmes allant de la transmission des langues à la sensibilisation face aux enjeux environnementaux.

Haumata WONG, étudiante en master de Langue, Culture en Océanie à l’université de la Polynésie Française, a intégré le COL depuis peu pour mener à bien l’ensemble des projets culturels de l’association. Elle revient sur ses missions :

Haumata WONG, 25 ans, Chargée des projets culturels au COL

«  A travers les études que j’ai entrepris, j’ai réellement pris conscience de l’importance de sauvegarder ma culture, qui est très belle. Pouvoir travailler au COL en tant que chargé de projets culturels est une réelle opportunité pour moi de participer à la préservation de notre culture et à sa promotion.

 Je m’occupe de toute la partie « culture », de l’organisation des projets : prise de contacts des différentes personnes concernées, promotion de nos événements, rédaction d’une exposition….

C’est un monde nouveau pour moi, où il y a beaucoup de défis mais je suis bien encadrée et soutenue par mes collègues de travail.

 J’ai la chance de rencontrer et travailler avec des instances clés : le Ministère de la Culture et ses services, Te Fare Tauhiti Nui, Association FIFO, Fédération Sport et Jeux traditionnels, … Il y a aussi les personnalités ayant marqué le monde du va’a… La liste est longue ! Tous sont dans la même optique que la nôtre, veulent sauvegarder et promouvoir notre culture. 

 À l’occasion de notre forum, nous faisons un appel à projet qui s’adresse à l’ensemble de la population polynésienne ; Tahiti mais aussi Hawaii, la Nouvelle Zélande, Tonga, l’Australie, Wallis et Futuna et tout nos autres cousins du pacifique.

 L’intérêt est d’informer et de débattre afin de susciter une prise de conscience par rapport aux problématiques auxquelles notre culture fait face. La transmission des langues, du patrimoine, les soucis environnementaux sont des enjeux importants pour notre société. Ce forum à vocation d’alimenter les réflexions autour de ces thématiques.

 J’appelle donc toutes les personnes souhaitant partager un projet culturel polynésien à vous faire connaître. Le COL aura plaisir à mettre en avant vos actions sur le stand culturel de la Fanzone lors des Championnats du Monde de Va’a – Vitesse à Tahiti ! »

Si vous souhaitez partager votre projet, vous pouvez contacter Haumata ici