Les athlètes étrangers arrivent en masse !

Depuis lundi 09 juillet 2018 et ce jusqu’au 18 juillet, nous accueillons nos athlètes étrangers dans les hébergements officiels qui logeront près de 600 personnes. Au total, ce sont un peu plus de 2000 athlètes qui participeront  aux Championnats du monde de va’a – Vitesse.

Hébergements officiels

Afin de faciliter la venue des rameurs étrangers, le COL Tahiti Va’a propose un « package hospitalité – clé en main » à prix très attractif  (à partir de 5 950 F et 3 repas compris).

Pour répondre aux besoins d’accueil, ce sont 5 hébergements qui sont proposés à savoir – le Royal Tahitien, Fare Tutehau, l’Institut de la Jeunesse et de Sports de la Polynésie française (IJSPF), le Village officiel situé sur la cité scolaire de Taaone et le  Centre Huma Mero pour les para-athlètes. Quant aux autres athlètes, ils ont choisi d’autres alternatives d’hébergement : hotel, airbnb ou famille d’accueil.

Les premiers athlètes sont là

Les premiers arrivant d’Australie, de Nouvelle-Zélande et du Chili profitent de leurs derniers moments de répit avant les Championnats pour visiter nos îles et, découvrir notre richesse naturelle et culturelle. D’autres profitent de l’occasion pour s’entraîner ensemble et de travailler leur cohésion.

Projection de films au Village officiel :

  • Film FIFO :

« Le va’a dans les veines »

« Te Hono ki Aotearoa »

« Kanu belong keram »

« Plastic paradise »

« Papa Mau-the way finder »

« Te mana o te moana »

« Reef at risk »

« Blue »

« Te reo tumu »

  • Disney

« Moana »

     

  Lavinia CHOTHIA – Athlète d’Australie

« Nous sommes actuellement 40 Australiens ici et 11 autres arrivent ce soir (NDRL – 14/07/18). Je suis arrivée lundi soir et je suis très satisfaite du « package hospitality », c’est même meilleur que l’année dernière.  Ce qui nous a beaucoup marqué c’est l’accueil amical depuis notre arrivée à l’aéroport jusqu’au Village. Les compétitions commencent jeudi donc nous profiterons de visiter au maximum la Polyénsie : mardi, nous irons à Moorea et vendredi à Teahupo’o. »