Les Boy’s en formation !

Du 18 au 22 décembre 2017, les employés du COL en charge du parc va’a, se forment en vue d’obtenir les brevets fédéraux mis en place par la Fédération Tahitienne de Va’a (FTV). L’octroi de ces formations s’inscrit dans la ligne de conduite que s’efforce de suivre l’association : professionnaliser au mieux son personnel, pour assurer son avenir au-delà du COL !

Depuis 2015, le programme solidaire de lutte contre l’exclusion par la pratique du Va’a « Va’a no te ora » mis en place par le COL permet aux personnes issues des quartiers prioritaires, ainsi qu’à ceux porteurs d’un handicap de bénéficier de séances de Va’a encadrées par l’association.

Ces dernières sont assurées par le personnel en charge du parc Va’a, de la logistique et du plan d’eau des championnats du monde. Ceux que l’on surnomme « les boy’s du COL » sont au nombre de 7 : Tane, Ryan, Moana, Tevaiarii, Isidore, Taniera et Yannick.

Pour remplir au mieux leur mission d’encadrement, ils avaient eu l’opportunité, de recevoir en septembre dernier les conseils avisés du formateur d’exception : Tamatoa PEREZ. Pour perfectionner la spécialisation de cette équipe, le COL leur a offert une formation en vue d’obtenir les brevets fédéraux délivrés par la Fédération Tahitienne de Va’a.

6 d’entre eux passent le brevet d’initiateur et d’animateur. Le dernier, ayant déjà validé ces échelons est inscrit quant à lui en lice pour obtenir son brevet de moniteur. L’essor de la pratique du va’a impulsé par les communes ou encore des projets comme Rame pour ta santé, offrent des perspectives d’emploi pour ces jeunes.

 

 

Rencontre avec les membres de l’équipe de choc :

Moana CHAN, membre de l’équipe « parc Va’a » passe pour la première fois un brevet fédéral d’encadrant Va’a.

«  Je passe une Formation d’Initiateur et Animateur Va’a. J’apprends ici à organiser des séances afin d’enseigner, entraîner et évaluer des personnes de toutes catégories à la pratique du va’a. Ce que j’apprends ici me permettra de perfectionner les séances de va’a que j’encadre déjà. J’ai pu acquérir de nouvelles qualités pour enseigner. Cette formation est vraiment utile ! »

 

 

Ryan PARO, en charge de la « logistique du plan d’eau » n’est quant à lui pas à sa première expérience en formation d’encadrement Va’a puisqu’il travaillait précédemment à la Fédération Polynésienne de Sport Adapté et Handi-sport ( FPSAH) en tant qu’animateur sportif spécialisé dans le Va’a. Cette formation était donc l’occasion pour lui de gravir encore plus les échelons et passer au statut de moniteur.

« J’ai déjà acquis de l’expérience en encadrement spécialisé dans le va’a. Aujourd’hui je passe le brevet d’Etat qui me permettra d’être Moniteur. Cette formation sera un plus, puisque je souhaiterais un jour pouvoir ouvrir ma propre école de Va’a. Pour cela, je dois continuer et atteindre le niveau supérieur qui est celui d’Educateur. »