Va’a No Te Ora : Le programme solidaire

Le programme solidaire Va’a No Te Ora, parrainé par la fondation Engie et soutenu par le Contrat de Ville, est une initiative du Comité Organisateurs Local des Championnats du monde de Va’a 2017 et 2018. Dans le cadre de ce programme, le COL mène des actions solidaires en faveur deux communautés souvent délaissées : les para athlètes et les quartiers prioritaires

Volontaires

Dans le cadre des 1ers Championnats du Monde de Va’a Marathon, ce sont près de 250 volontaires, majoritairement issus des quartiers prioritaires de la Ville de Pirae. Certain d’entre eux ce sont fait remarqués de par leur investissement dans le milieu associatif et ont pu intégrer le COL en contrrats aidés (CAE et CVD).

Une aide à l’insertion dans la vie active :

 

 Afin de valoriser les compétences de ses volontaires le COL a souhaité leurs faire bénéficier de plusieurs formations : Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1), Brevet de secouriste aquatique (BSA) , Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur (BAFA), ou encore Permis côtier. Toujours dans une logique d’insertion ou réinsertion dans la vie active, un atelier CV a été mis en place pour les accompagner dans leur recherche d’emploi. Connaître la structure d’un curriculum type, identifier les attentes des recruteurs, exprimer ses compétences ou qualités….

 

Des TEAM BUILDING :

Afin de renforcer la cohésion au sein de ce groupe et accroître leur motivation, le Comité Organisateur Local ( COL) a décidé de les réunir au cours de journées de « Team Building ». Ce concept anglais signifie littéralement « construction d’équipe » et vise à resserrer les liens entre les membres d’une équipe.  

Au programme, des activités sportives (Va’a, futsal, volley) , mais aussi des ateliers anglais, élaboration de CV et citoyenneté, ont été proposés aux participants, toutes animés par les membres du COL.

 

Para Va’a

La dissolution en 2010 de L’Établissement pour la Prévention ( EPAP), a conduit à la mise en sommeil du para va’a en Polynésie Française. Déterminé à faire revivre cette discipline auprès d’un public demandeur, le COL dès ses débuts, intègre le para va’a dans son projet de développement.

Premiers pas vers une intégration

En 2016, un partenariat dynamique est mis en place entre le COL et la Fédération Polynésienne de Sports Adaptés et Handisport (FPSAH), soutenue par ses associations membres.

Des séances pratiques de va’a (initiation ou entraînements) sont organisées la même année, auprès de plusieurs associations. Des séances adressées aux personnes porteuses d’un handicap moteur mais également mental. Une démarche qui poussera certaines à s’inscrure à la course d’exhibition inaugurant les 1ers Championnats du Monde de Va’a marathon.

Début 2017, l’événement approchant, un planning d’entraînements, est établi pour le premier semestre de l’année. Ce sont 5 sites sportifs qui sont concernés : Pirae, Arue, Faaa, Papeari et Moorea. L’activité Para va’a aura regroupé sur 6 mois près de 80 pratiquants, regroupés en 9 associations.

La course d’exhibition, une avancée historique !

La grande avancée portée par le comité organisateur réside en la création d’une course de va’a à destination de personnes porteuses d’handicap mental. Une course, dite d’exhibition, leur est ainsi consacrée en ouverture des championnats, les intégrant pour la première fois dans l’histoire du va’a. Pour permettre la pérennité de cet engagement, le COL organisera pendant l’événement, le premier colloque international destiné à la réforme du Para Va’a.