Le site de compétition se trouve en face de l’hopital principal de Tahiti

Les règlements antidopage FIV sont basés sur les règlements anti-dopage du Comité international olympique (CIO), l’Agence mondiale antidopage (AMA) et d’autres autorités internationalement reconnues.

Pendant les  Championnats du monde de Va’a Distance de la FIV en 2017 et 2018, le COL mettra en place un programme anti-dopage qui comprend un certain nombre de contrôles antidopage par an afin de garantir des championnats propres

A Tahiti, le ministère de la Jeunesse et Sport (Direction de la Jeunesse et des sports) est l’autorité officielle habilitée à gérer et mettre en œuvre la stratégie de lutte contre le dopage au plan local.

Son personnel est chargé de supervision et procéder aux tests anti-dopage que le LOC entend  mettre en place et les transmettra au laboratoire de Chateau Mallabry en France chargé de les analyser.

Ce contrôle antidopage permettra au LOC d’atteindre l’un de ses objectifs clés: organiser des championnats propres et donner de la crédibilité à la famille du Va’a en respectant les normes internationales.

3 catégories de personnel médical seront en activité pendant la compétition:

  • Un médecin responsable de l’ensemble du site
  • Les surveillants de baignades (BSA) sur la plage et dans les bateaux officiels
  • Les secouristes répartis sur l’ensemble du site

En raison des coûts de santé élevés en Polynésie française, toutes les équipes doivent avoir une assurance Voyage valide qui inclut les frais médicaux et le rapatriement.